AH Les SEMENCES!

Nos tests de germination
À chaque année en début d’hiver, j’effectue des tests de germination pour vérifier la viabilité des semences que je projette offrir à la vente. J’observe (par décompte) leur % de germination lorsqu’elles sont placées en milieu adéquat pour leur levée. Sur chaque sachet, la date du test ainsi que leur % de germination sont indiqués. La quantité de semences par sachet est adaptée au taux de germination de façon à offrir tel nombre de semences viables. J’observe également la vigueur générale lors de la germination qui m’informe encore davantage sur la qualité des semences.
Vous en voulez plus au sujet de la conservation et de la longévité des semences?



1. À propos de la longévité des semences


La grande majorité des semences utilisées en agriculture et en jardinage se classe parmi la même catégorie, soit des semences appelées orthodoxes(1). Elles ont en commun une grande longévité en conditions de stockage. L’autre catégorie est appelée récalcitrantes et comprend beaucoup de semences de noix, d’arbres et de plantes tropicales. Celles-ci ne tolèrent pas bien les conditions sèches en stockage et ont une durée de vie assez limitée en général. (C’est plutôt résumé, mais ça brosse le portrait.) Le premier type de semences a la capacité de supporter quelques années en stockage dans un état de vie au ralenti, la durée étant spécifique à chaque espèce, variant d’un an à presque dix. L’on trouve une liste de plusieurs semences et leur longévité moyenne à la température de la pièce dans le document La conservation des semences - Guide de production à petite échelle, publié par  Semences du Patrimoine ainsi que des tableaux sur divers sites Internet. Plusieurs tableaux varient dans leurs chiffres et il est possible de remarquer que certaines sources indiquent des durées plus courtes - possiblement parce qu’elles estiment que la plupart des gens ne conservent pas les semences dans les conditions optimales.

La germination et la longévité des semences sont en fait très reliés - un peu comme des opposés, alors:

Germination

- On sème, elles imbibent l’eau, les processus de germination s’enclenchent (l’activité des enzymes qui digèrent la réserve de nutriments permet de nourrir l’embryon -la petite plante en veille dans la semence- qui commence alors à se développer, à produire une racine qui descend vers le sol et les premières structures aériennes, tige et feuilles). Les principales conditions de germination sont réunies:

-eau (humidité)
-air (oxygène)
-chaleur (entre 5 et 30° C environ, diffère d’une espèce à l’autre)


Petit truc pour se rappeler: toutes les conditions qui permettent la germination vont permettre à la semence de se détériorer au stockage et ‘vieillir’ plus vite.

Pour conserver nos semences le plus longtemps possible, il nous faudra les placer:

-au sec
-avec moins d’oxygène (scellées)
-au frais ou au froid


Les semences sont séchées (à l’air si le climat est sec) et rangées dans un contenant scellé (et bien identifié si l’on prévoit un long stockage!) qui sera mis en réfrigération (pour un bond de plus de 10 ans) ou en congélation (des années et des années en théorie!). Attention toutefois, car comme on remarque dans le livret de Semences du Patrimoine, il faudra attendre que le contenu ait atteint la température de la pièce avant de l’ouvrir, pour effectuer un semis, car l’humidité de l’air pourrait condenser sur les semences (comme les gouttelettes d’eau sur un verre bien froid en plein été) et causer des dommages aux semences remises en stockage.

La grande question: combien de temps peut-on conserver la viabilité des semences, dans le cas où elles sont bien sèches et au froid?

 

(La réserve mondiale de semences du Svalbard a été creusée dans le pergélisol, vous aurez compris la raison.)
Suite à divers essais et estimations à partir de tests de germination à intervalles de temps sur des échantillons congelés, une fois les semences bien sèches (donc plus sèches que séchées à l’air) et stockées à -20 °C (un peu plus froid que le congélateur domestique) elles pourraient survivre pendant  :
400-800 ans (!) pour l’oignon
50-100 ans pour le tournesol
autour de 300 ans pour les brassicacées (moutarde et rutabaga)
près de 300 pour la citrouille
1300 ans pour le millet (Setaria)
200-300 ans pour le soya
3000-4000 ans pour les pois et haricots (!!!) (2)

Une autre étude sur certains types de semences amène à la possibilité qu’une fois très sèches et en contenant scellé, les semences se conserveront au moins une centaine d’années à la température de la pièce sans perdre leur viabilité. (3)


2. Quelques semences sont dormantes

-Les semences très fraîches sont assez souvent dormantes, même quelques tomates… c’est pourquoi certaines variétés de semences de l’année (tomates et autres) ont de meilleurs taux de germination deux ans après la récolte! J’ai parfois remarqué un bond de 10% environ la deuxième année! J’ai même déjà vu une de mes variétés en développement (pas encore prête) n’avoir que 50% de germination au départ du semis et voir le reste germer dans les semaines suivantes!


Pour bien germer, certaines espèces ont besoin d’un lessivage (pour imiter une bonne période de pluie) ou être exposées à la lumière (voilà tu peux germer, il y a de place au soleil!) ou encore suite à une période de froid (c’est bon, l’hiver est fini, tu peux pousser…) ou être sablées en surface (scarification - comme lors du passage dans le tube digestif d’un oiseau).
-Les semences de fraises ne sont pas toutes très dormantes, mais une période de froid (stratification) d’un à deux mois aidera à donner de meilleurs taux de germination. (Elles répondent aussi favorablement à la lumière après cette période de froid, on les sèmera donc en surface du terreau humide.)



Pour aller plus loin


Pour la production et conservation des semences à la maison:
La conservation des semences - Guide de production à petite échelle. par Semences du Patrimoine Canada.


Références et lectures plus poussées: (en anglais)

(1) Hartmann, H.T., Kester, D.E., Davies F.T.Jr, Geneve, R. (2002) Hartmann and Kester's plant propagation: Principles and practices, 7e éd., Prentice Hall. Upper Saddle River NJ   

(2) International Board for Plant Genetic Resources. Seed Storage Behaviour: A compendium. Handbook for Genebanks no.4. (Disponible en ligne)

(3) Steiner, A. Ruckenbauer, P. (1995). Germination of 110 year-old cereal and weed seeds, the Vienna sample of 1877. Verification of effective ultra-dry storage at ambient temperature. Seed Science and Research, 5(4) 1995-199.


 

  • Facebook
  • Instagram
ossi logo words.jpg

Contact

 

Ordering & Shipping

Online Catalog

Privacy Policy & Cookies

Savable & Safe Seeds

OSSI Pledge

My Account

Croisée des Cultures / Crossover Cultivars * Saint-Lazare-de-Bellechasse * Québec * Canada